L’achat d’un vélo à assistance électrique reste un investissement conséquent mais le plaisir qu’il procure et son côté pratique font qu’il est vite rentabilisé.

Aujourd’hui, le vélo électrique peut faire office de moyen de transport principal pour les petits trajets du quotidien, pour aller faire les courses ou encore pour aller au travail. Une façon comme une autre de se remettre gentiment au sport car contrairement à ce que l’on peut penser, le vélo n’avance pas tout seul, il faut bien pédaler (c’est l’assistance qui est électrique et non le vélo 😉) !

L’avantage du vélo à assistance électrique, c’est qu’il va vous permettre d’aller plus vite et donc de raccourcir les distances en terme de durée, mais aussi d’aller plus loin puisque l’effort à fournir est moins important que pour un vélo classique.

Au niveau de l’autonomie, on retrouve maintenant des VAE pouvant parcourir plus de 200 kilomètres avec une seule charge, de quoi convenir à tous les besoins !

Avec les difficultés de stationnement et les bouchons dans les villes, de nombreux automobilistes souhaitent prendre un deux roues, et là encore, face aux scooters, le vélo électrique offre de nombreux avantages :

  • Possibilité d’utiliser les pistes cyclables
  • Pas de problèmes de stationnement
  • Pas d’assurance obligatoire

S’il y a 10 ans, le vélo électrique venait principalement de chine et avant une taille et une motorisation standard, il est maintenant décliné sous toutes les formes, pour toutes les tailles et pour tous les besoins.

Comment bien choisir son vélo électrique ? 2 critères clés :

1. LE MOTEUR ET LE TYPE D’ASSISTANCE 

Le moteur est le cœur du système puisque c’est lui qui assiste le pédalage. Il peut être positionné au niveau du moyeu des roues (avant ou arrière) ou au niveau du pédalier. Il est actionné par l’action de pédalage.
Il peut s’enclencher selon deux modes différents : les moteurs à capteur de pression et les moteurs à capteur de rotation.

Capteur de pression : capteur qui se base sur la pression effectuée par le pied sur la pédale pour enclencher l’assistance (vélo plus « sportif » que le capteur de rotation)

Capteur de rotation : un capteur qui se base sur le mouvement de rotation du pédalier pour enclencher l’assistance.

2. L’AUTONOMIE

L’autonomie de la batterie est importante, surtout en fonction du terrain sur lequel vous pratiquez du vélo. Si vous vivez dans une ville vallonnée comme Biarritz, vous aurez tendance à demander davantage d’assistance et l’autonomie de la batterie sera moins grande.

Et dans tout ça ? 

Au delà des explications sur les différents types de vélos à assistance électrique disponibles à la vente, il est aussi très important de savoir quel modèle pourrait correspondre au mieux à vos besoins. Vous ne savez pas trop quel choix faire ?  Le plus simple, c’est d’essayer !

Testez gratuitement nos modèles de VAE disponibles à la vente !

Notre magasin d’Anglet dispose d’une situation exceptionnelle avec un accès direct à la piste cyclable, et un cadre idyllique, entre plages et forêt. Seul ou accompagné d’un expert, laissez-vous guider pour profiter du paysage tout en découvrant concrètement le fonctionnement du vélo à assistance électrique !

RÉSERVER MON TEST DE VAE
2021-04-16T14:47:52+02:00 février 16th, 2021|Vélos électriques|