Rando VTT – Eremua, petit coin de paradis

/, Non classifié(e)/Rando VTT – Eremua, petit coin de paradis

L’hiver, c’est l’occasion pour l’équipe des Roues de Lilou de profiter de la saison creuse pour aller rouler en VTT sur divers circuits… Et quand nous partons dans des endroits que nous ne vous avons pas encore dévoilé, on pense toujours à vous pour repérer et pouvoir vous conseiller de nouveaux itinéraires !

Dimanche dernier, Christophe et notre jeune padawan de l’équipe, Marius, sont allés roulés sur le spot de Eremua sur les conseils d’amis du club VTT de Labenne. Étant situé en terre navarraise à 1h30 de route d’Anglet, le départ était prévu de bonne heure, direction Eugi, petit village Espagnol Eugi au coeur des montagnes basques, entre la frontière Française et Pampelune. Le soleil était là, avec des températures plus que clémentes pour la saison… Autant en profiter !!

Arrivée à 9h30 sur place, tout le monde s’équipe rapidement pour se lancer dans la première montée de la journée. Malgré la fraîcheur matinale, on se retrouve rapidement en tee-shirt. La montée s’avère très ludique, le travail de l’équipe Eremua est remarquable et on imagine volontiers le temps qu’il a fallu pour tracer, sculpter et entretenir toutes ces courbes , plus amusantes les unes que les autres.

Le circuit 00Suegaest s’adresse toutefois à un public averti, maitrisant un minimum son VTT, et ayant une bonne condition physique. 6,2 km et 590 mètres de dénivelé positif. Il n’y a pas de répit, ça monte, ça tourne, ça monte, ça tourne… C’est amusant, et au bout d’une heure on ressent la fatigue, surtout Christophe, le sénior de l’équipe ! Marius, lui, se balade en tête et s’amuse sur des zones techniques en attendant Christophe qui monte à son rythme.

Sur notre route, on croise du monde, des beaux VTT, et surtout le sourire est sur tous les visages. Côté vélo, Christophe a ressorti son vieux mais fétiche YT Jefssy, tandis que Marius a choisi l’un de nos Cube Stero 150 full carbone (disponible à la location), se félicitant d’avoir fait ce choix plutôt que son vélo XC avec lequel il aurait eu plus de difficultés sur certains franchissements.

Après avoir bien grimpé, c’est parti pour la première descente qui permet d’aller chercher la piste noire 02 Burdindogi Bidaia avant de rejoindre nos voitures et déjeuner. Dans cette descente, il est recommandé d’être très prudent parce que le terrain est gras et boueux. Effectivement, le sentier est ultra glissant, les pierres sont bien saillantes, mais la portion technique n’est pas très longue et on retrouve vite un excellent flow pour le reste de la descente qui passe extrêmement vite, si vite qu’il faut déjà enchaîner sur une montée, et pas n’importe laquelle !

Une montée sur piste raide débute, le sentier est gras, il faut gérer le patinage et les ornières avant de reprendreun single montant – quelques fois descendant -, une succession de « coup de culs » avec virages en épingle, passages trialisants qui demandent énormément d’énergie pour enfin arriver au bout. Marius se régale tandis que Christophe est à la peine et commence à sérieusement avoir faim.

Après pratiquement 3 heures de vélos et moins de 10 kilomètres parcourus, le GPS a dépassé les 900m de dénivelé ! On immortalise l’instant au sommet du Goitiko Gaina avec une photo, on discute avec quelques VTTistes espagnols, et c’est reparti, on s’engage dans la descente 04 Eugika jagolea–Mirador de Eugi. C’est un peu humide, ça glisse, mais très vite les virages relevés s’enchainent,  le flow estde la partie, Marius lâche les freins, Christophe a son habitude y va plus pépère, mais au final, les 4 kilomètres de descente et les dizaines de virages bosses et passages techniques passent rapidement et nos deux riders se retrouvent le long de la piste qui fait le tour du lac de Eugi ou sepromènentdéjà beaucoup de familles en ce beau dimanche ensoleillé. Il est l’heure d’aller manger, direction le centre de Eugi à la recherche d’une bonne cervesa et du traditionnel bocadillo lomo queso pimientos!!! Il fait beau, il fait chaud, la terrasse est pleine à craquer alors on savoure cet instant sous le soleil.

Il est maintenant temps de repartir. Marius propose un circuit au départ du village sur un autre secteur. Le 08 Urtasun retient l’attention des deux compagnons du jour, ça part du village, la montée se fait par une piste facile dixit Marius qui a étudié la carte, avec des pentes de maximum 15%.

Tout cela s’avérait exact sur le premier kilomètre tant qu’on reste sur la route, mais une fois la piste caillouteuse engagée c’est plus la même histoire la bagarre pour rester sur le vélo tout en montant reprend et ce qui a pas l’air de déranger Marius qui une fois de plus s’échappe au loin, tandis que Christophe se dit qu’il aurait pas du reprendre une cervesa à midi…Christophe finit par arriver au sommet, Marius l’attend gentiment au soleil admirant le paysage alentour. Et c’est vrai que le spectacle est beau, il y a moins d’arbres sur ce secteur et la vue sur les Pyrénées est dégagée laissant apparaître les sommets enneigés au loin. On repart sur un single relativement plat au milieu de beau espaces depâturages où l’on peu apercevoir de très beaux chevaux de trait, bien massif et trapus, ce qui nous change de nos pottoks de la Côte Basque.

Toutefois ces beaux bestiaux empruntent le même single que notre cheminé avec les dernières pluies de cet hiver on se retrouve avec des portions de chemin bien grasses et ultra glissante. On finit par engager la descente de niveau rouge, que l’on va requalifier pour cette journée de noire foncé…Il y a de la pente, il ya de la boue, il y a des cailloux bien aiguisés, et le single en forme de V engage les vélos dans une ornières dont il est quasi impossible de sortir.

Heureusement on retrouve très vite du sec, le single est très étroit la pente à droite très raide, mais il y a des buis pour nous arrêter en cas de sorti de route, il faut jongler entre les cailloux les touchettes de pédales et bien placer sa roue avant. La descente en plein soleil s’effectue sur de la roche bien sèche ça nous rappelle Ainsa, et pour finir on s’engage de nouveau dans une zone très humide, ou le chemin doit souvent se transformé en torrent, on voit ça aux trous bien profond derrière chaque marche du chemin, il faut bien aller chercher le côté ou sauter par dessus pour ne pas que la roue avant ne tombe dedans et éviter L’OTB (vol par dessus le guidon). Le village Utazun est là, on remonte a Eugi par la route il est 16h le temps de rentrer chez nous, sauf pour Marius qui en aurait bien fait une autre…

Vous l’aurez compris, Eremua est un petit paradis pour une ou deux journées de VTT, le terrain est propice aux VTT de type enduro en musculaire ou en électrique. Alex, le spécialiste et moniteur diplômé de la team LRDL se fera un plaisir de vous emmener sur ces terrains de jeu en électrique, et tant qu’il y a de la batterie, c’est à faire et à refaire. Ici, on travaille la technique en montée comme en descente c’est vraiment parfait.

Si vous avez déjà une bonne condition physique, vous prendrez plaisir à faire du VTT ici, sinon, un VTT à assistance électrique vous permettra d’enchaîner les montées et descentes à condition de savoir bien gérer sa batterie ou d’en avoir un deuxième dans le sac à dos. Il est certain que la prochaine expédition de la team des Roues de Lilou prendra ses VTT musculaires, mais non VTT électriques Stereo Hybrid en 160mm de débattement pour pouvoir faire encore plus de circuits dans la journée!

2020-02-17T14:10:49+01:00 février 7th, 2020|GPS Tour VTT, Non classifié(e)|