Coup de coeur ! Rando VTT à Calatayud

/, VTT électrique/Coup de coeur ! Rando VTT à Calatayud

La semaine dernière, nous vous présentions notre coup de coeur pour faire des randonnées VTT à Eremua… Et bien cette semaine, nous vous présentons un ÉNORME coup de coeur, toujours pour faire des randos en VTT ou VTT électrique.

Christophe, toujours en quête de nouveaux secteurs à découvrir, a reçu il y a quelques jours un mail d’un ami demandant à lui et à quelques baroudeurs du VTT Club de Labenne d’aller repérer les chemins de la Sierra Armantes à Calatayud. L’objectif : permettre au club de proposer à ses adhérents un week-end découverte sur ce lieu. Dans le mail se trouvaient une vidéo avec des infos envoyées par le club de VTT de Calatayud et le BTT Calatayud. Il n’en fallait pas plus à Christophe pour répondre à tous les destinataires « Ok j’y vais ce week-end, qui vient avec moi ? »

Deux jours plus tard, avec ses amis Philippe et Régis, ils passaient la frontière espagnole à la découverte d’un nouveau terrain de jeu à seulement 3h30 de route d’Anglet.

Tous 3 ont réservé un hôtel en plein centre ville à l’hôtel Fornos ( formule 2 nuits + petit déjeuner pour 74€ /personne ). L’accès à l’hôtel est assez simple. Il se situe dans l’artère principale de la ville avec bars et restaurants à proximité. Histoire de fêter ce début de week-end, rien de mieux que de s’installer en terrasse boire une caña dans l’un des nombreux bars alentours avec une première surprise, le prix ! 3 cañas = 3,30€… Ça commence bien,  la bière est moins chère que le café ! Cependant, on ne s’emballe pas, les 3 compères sont venus pour pédale,  pas pour faire la fête.

Le lendemain, tout le monde est prêt à 8h30 pour la première sortie VTT : le circuit Farwest n°6, vivement recommandé par le BTT Calatayud

GPS Tour : circuit Farwest n°6

Le départ du circuit est à 500 mètres de l’hôtel. Les premiers coups de pédale sont très frais avec 3 degrés affichés au thermomètre… vivement la première montée pour se réchauffer. La sortie de la ville est assez rapide avec un faux plat montant idéal pour se mettre en jambes. Dans un premier temps, on évolue dans un paysage valloné avec peu de végétation et légèrement rocailleux mais dès la première montée engagée, les forêts de conifères offrent une belle vue et de belles perspectives une fois les premiers lacets passés.

La montée est longue, la pente est assez douce et les kilomètres défilent rapidement. Régis,  le plus jeune et le plus fougueux de l’équipe est parti à bloc. Avec son GPS connecté, il est  à la recherche des segments de Strava pour essayer de s’approcher des « KOM » ( on pourra voir plus tard que c’était peine perdue, ça roule fort ici en Sierra Almantes !!). Philippe s’est accroché à Régis dans la montée, tandis que Christophe, comme a son habitude, profite du paysage, s’arrête prendre des photos, repère des sentiers sur les côtés et analyse le terrain.

Très rapidement, une bonne dizaine de kilomètres défilent, le premier col se dessine et la terre change couleur. On découvre le pic Armantes et ses couleurs incroyables. Le spectacle est fascinant, on se croirait dans l’Utah. La terre est ocre, le pic et ses lignes horizontales aux multiples couleurs forcent l’admiration.

Si jusqu’à présent le circuit se déroulait sur de belles pistes carrossables, au pied du Pic Armantes, les panneaux du circuit 6 quittent la piste pour s’engager dans un single track, le fameux passage « FarWest ». Les premiers kilomètres sont passés extrêmement vite mais cette partie du circuit prend plus de temps, on savoure cette vue incroyable.

Vous l’aurez compris, lorsqu’on fait du VTT ici, il n’est pas question de faire un chrono mais plus de profiter du paysage et de cette montagne rougeoyante entièrement sculptée par les éléments naturels.

Le fameux passage du « FarWest » se termine et on reprend de la vitesse sur des single tracks nous ramenant directement sur les pistes de la sierra Almantes. Les kilomètres se remettent à défiler, le paysage est toujours beau et dépaysant mais moins spectaculaire. Une fois arrivés au petit village d’Ateca, la piste s’arrête. C’est le retour des singles tracks pour rentrer jusqu’à Calatayud. Ça grimpe fort, voir très fort, il faut tout donner pour rester sur le vélo ! Lorsqu’on arrive, il est 13h. Les terrasses des bars et restaurants baignées de soleil sont remplies, il est l’heure de passer à table après pratiquement 40 kilomètres dans es jambes et 900 mètres de dénivelé.

L’après midi, c’est le circuit N°8 qui est prévu. Christophe, qui s’est bien renseigné sur le parcours, décide de suivre le circuit seulement sur sa première partie, parce qu’il a observé des départs de chemins monotrace mais au pied d’un des cols de la Sierra Almantes qu’il a bien envie de tester.

Circuit N°8 

Il est temps de remonter sur le VTT. Il faut remonter la descente finale du circuit n°8. Le chemin monotrace monte régulièrement en sillonnant le fond d’un barranco, la trace est propre, pas technique et très agréable sur les premiers kilomètres. Sur la fin, elle s’accentue, mais rien d’insurmontable.

Tandis que Régis passe en faisant monter le cardio, les deux seniors de l’équipe en profitent pour marcher quelques dizaines de mètres à côté de leur vélo.

Une fois revenus à la croisée des pistes, Christophe regarde sur la carte les différentes possibilités de circuits grâce à l’application Viewranger. L’objectif est de trouver des chemins monotraces pour repartir sur le secteur du FarWest.

Un signe track démarre, il est bien marqué sur la carte et oscille entre deux courbes de niveau sur plusieurs kilomètres, semblant contourner un éperon rocheux. Pas de panneaux, mais il y a des traces de vélo, ça doit passer…

On s’engage, ça roule, ça tourne, ça monte, ça descend, c’est très agréable. 15 minutes plus tard, on se retrouve sur une vire avec le spectacle du décor « FarWest », c’est magique.

Il faut encore faire le tour de cette vire, c’est un passage vraiment technique et cassant dont se rappellera longtemps Philippe avec une petite chute sans gravité.

Le contour l’éperon rocheux se fait ce coup-ci au pied des vires et surplombs rocheux. Nous sommes constamment en mouvement sur le vélo, les jambes, les bras, les épaules et les abdos travaillent sans ménagement pour rouler à bon rythme sur ces sentiers ludiques mais exigeants.

Le retour sur les pistes se fait aux alentours de 17h30, le temps de remonter au col et de tester les singles de descente repérés le matin. Régis en grande forme, se met au service du plus faible et pousse Christophe sur quelques centaines de mètres pour permettre aux trois baroudeurs d’arriver ensemble au col. Régis a accompli un de ses vieux rêves : pousser Christophe, lui qui habituellement lui en faisait voir de toutes les couleurs… Les temps changent !

C’est parti maintenant pour le premier single en descente, c’est un peu plus raide, ça passe vite, tout le monde a le sourire, mais très vite Christophe s’aperçoit que c’est en fait une trace de montée, mais en moto trial au fond d’un ruisseau. 200 mètres de descente passés, il faut marcher, porter le vélo, mettre les pieds dans l’eau. On regarde ce qu’il en est sur Viewranger, c’est simple : soit on continue et il y en a pour 200m, soit on remonte le vélo sur le dos, et il y en a aussi pour 200m. On gagne pas à tous les coups…

Il est 18h30, on s’engage sur la descente finale, c’est quasiment 10 kilomètres de single tracks en faux-plat descendant avec un pilotage all mountain par excellence, ni trop enduro, ni trop XC, un vrai régal. Cette première journée de VTT se termine à la tombée de la nuit, il est temps de retrouver l’hôtel pour une bonne douche après près de 70 km de VTT et plus de 1800 mètres de dénivelé. À 22h, ce sera extinction des feux, il est temps de reprendre des forces pour le lendemain.

Dimanche matin, départ à 8h30 pour une dernière matinée de VTT. C’est toujours le circuit 8 qui est au programme, mais dans l’autre sens cette fois-ci.

Dimanche matin, départ à 8h30 pour une dernière matinée de VTT. C’est toujours le circuit 8 qui est au programme, mais dans l’autre sens cette fois-ci.

GPS TOUR : Circuit 8 (inversé) 

Christophe propose de remonter ce circuit jusqu’au sommet du pic Armantes. Le chemin monotrace monte régulièrement, sillonne le fond d’un barranco, c’est très agréable. Sur la fin, la pente s’accentue, et il faut pousser le vélo sur quelques mètres pour arriver au col qui dévoile un panorama exceptionnel avec une vue sur le pic Los Castillos à sa gauche, une sculpture naturelle de roche ocre, digne des plus beaux paysages de l’ouest Américain. Séance photo oblige et direction le pic de Armantes. Un petit portage de vélo pour ne pas se mettre dans le rouge pendant 5 minutes, et 20 minutes plus tard, tout le monde est à la croix de Armantes, pour encore une fois s’extasier sur le paysage.

Il est déjà temps de redescendre. Christophe prend l’option la plus raide pour tester les qualités de son vélo All Mountain avec ses 140 mm de débattement et de le comparer aux 2 VTT XC qui l’accompagnent. Le Jeffsy de YT mettra le Trek Fuel et le Specialized Epic d’accord : pour une fois, c’est Christophe qui attend ses deux amis en bas.

Dans la descente, la pente s’incline fortement, le single track est pratiqué par les motos, on a donc de belles marches à passer avant de plonger dans un fossé de terre rouge au milieu de la forêt. Avec la vitesse, il suffit de tirer un peu sur le guidon pour sauter les marches et bien positionner sa roue avant avant d’aller s’appuyer sur les parois du fossé pour enchainer les multiples virages de ce toboggan naturel géant absolument génial à piloter.

Arrivé en bas, les blagues sont de mises, mais ce coup-ci c’est Christophe qui chambre et qui demande à ses copains s’ils ont besoin qu’on leur goudronne le chemin pour descendre sur le vélo, l’ambiance est bonne. Il a d’ailleurs repéré le prochain single sur la carte, juste à coté de la piste principale, plusieurs centaines de mètres sont parcourus mais le chemin piste n’est pas à la hauteur de ses espérances. Au détour d’un virage dans une trouée d’arbres, on aperçoit un fossé avec une très belle monotrace qui monte et redescend au gré des virages. Ni une ni deux, tout le monde remonte pour trouver l’entrée de ce toboggan et faire la bonne trace GPS pour les copains.

A la sortie du single, on retrouve la piste principale, il faut trouver l’entrée de la montée du circuit 8 d’hier. Régis en feu s’engage dans le fond d’une ravine, Christophe enchaine sans vérifier la carte, le chemin est roulé, on verra bien…

Le chemin est effectivement roulé, mais pas tant que ça… il est plus technique que celui d’hier, il faut savoir piloter, entre buni-up, montées, descentes, assis, debout sur les pédales, relance en danseuse et passage de cailloux, c’est sauvage ! C’est un peu plus cassant donc avantage au Jessfy sur cette partie. Finalement le trio retrouve le circuit N°8 sur les 5 derniers kilomètres, ça descend fort non pas par le pourcentage de pente, mais par les coup de pédale sur ces singles en faux plat descendant très agréable a rouler.

Calatayud est en vue, l’odeur du plateau combinado et de la cervesa nous fait accélérer la cadence. À 13h30, on se retrouve tous à table en terrasse, le sourire est sur tous les visages.

Ce week-end de reconnaissance à Calatayud est une vrai réussite, les photos et traces GPS publiées sur les réseaux sociaux ont fait mouche, les copains du VTT club Labenne sont chaud bouillants pour de nouveaux repérages. C’est sûr, la sierra Almantes va devenir une destination régulière pour beaucoup d’entre nous !

Le site est accessible à tous les pratiquants de VTT, en musculaire ou en électrique.

Les parcours balisés pour les moins expérimentés sont accessibles, il faut respecter les cotations de difficultés des locaux du BTT Calatayud qui ont crée ces circuits, leur travail est parfait.

On en profite pour les remercier de leurs indications, de leur accueil et du travail fait sur les chemins. Ils sont roulés, entretenus, et même si on marque ces espaces naturels magnifiques de notre passage, on sent que tout le monde vient pour profiter en essayant de laisser le moins de traces possible son passage.

Vous pourrez retrouver toutes nos photos et traces GPS de ce weed-end sur nos réseaux sociaux et comme à notre habitude, les traces GPS en libre accès en sachant que ces traces sont faites par des VTTistes expérimentés et que de vous engager à suivre ce traces se fait à vos risques et périls.

Vous avez maintenant toutes les infos pour un week-end VTT de rêve à organiser, pourquoi pas avec notre encadrement sur demande, Alex se fera un plaisir de vous guider. Si vous vous sentez autonome mais sans matériel, vous pourrez nous louer nos VTTAE Cube stéréo Hybrid pro 120 en 29 pouces ou nos Karma FS D10 140 en 27,5+ équipés d’un GPS avec les traces pré-chargées, qui conviendront parfaitement pour un week-end découverte de Calatayud et de la Sierra Armantes. 

Réserver mon VTTAE Cube
Réserver mon VTTAE Karma

Si vous souhaitez réserver une rando guidée en VTT dans ce secteur, notre guide Alex se fera un plaisir de vous accompagner !

N’hésitez pas à le contacter directement pour en discuter directement avec lui : 06 03 77 11 35

2020-02-27T11:16:22+01:00 février 14th, 2020|GPS Tour VTT, VTT électrique|