Enterrement de vie de garçon dans les bardenas en VTT à assistance électrique

/, VTT électrique/Enterrement de vie de garçon dans les bardenas en VTT à assistance électrique

Nous tenons avant tout à remercier Carole, de l’agence Evenida, qui a en quelque sorte créé ce produit. Elle a mis en contact Les Roues de Lilou (qui organise des randos en VTTAE sur toute la région, des visites en vélo à assistance électrique ou des balades en gyropode Segway, mais aussi des animations incentive, séminaires et sorties de groupe ) et les Sauveteurs Côtiers de Biarritz qui avaient un enterrement de vie de garçon à organiser.

Carole leur avait conseillé la cabane de Cubilar, perdue au milieu du désert fantastique des bardenas. Il s’agit d’une ancienne bergerie qui a été réaménagée et qui comporte plusieurs couchages, un immense barbecue, et surtout, une vue imprenable sur le désert, et notamment sur El Rallón, ce haut plateau situé au coeur de la Bardena Blanca. Toute la partie du Rallón et de la Pisquerra est interdite 10 mois sur 12 pour préserver la reproduction d’une espèce d’oiseau rare ce qui en fait un lieu d’exception.

Nous avons donc organisé cet enterrement de vie de garçon samedi dernier, le 26 mai 2018. Le rendez-vous avec nos clients était prévu à la cabane de Cubilar. Au programme, un circuit d’environ 45km en VTT à assistance électrique pour sillonner ce magnifique désert qui offre des paysages époustouflants.

Nous voilà partis au départ de Biarritz, sous des trombes d’eau.. L’inquiétude est là, parce que lorsqu’il pleut, le désert des bardenas est impraticable, hormis la piste en cailloux qui fait le tour du polygone, l’entrée nord, et l’entrée sud.. il est à ce moment là impossible de sortir des sentiers.

Après 1h30 de route, nous arrivons à Pampelune et là, soulagement ! On aperçoit quelques éclaircies au loin, en direction du désert des bardenas. Arrivés ensuite à Olite, le temps est dégagé, on en profite pour faire une petite pause. Cette magnifique ville médiévale rappellerait presque un décor de Walt Disney avec son château et ses tours emblématiques, c’est magique.

Nous voilà ensuite repartis en direction de Carcastillo, avant de s’engouffrer dans le désert des bardenas reales par l’entrée Nord qui nous amène jusqu’à la statue del Pastor qui fait face à cette immense étendue désertique.

Vingt minutes plus tard, nous sommes garés au pied de la cabane de Cubilar, nos clients sont sur place depuis midi. Eux aussi sont ravis de voir que le temps s’est dégagé. Tout comme nous, leur trajet s’est déroulé sous des trombes d’eau avec même, dans certains rond-points jusqu’à 30 cm d’eau…

Le terrain que nous allons pratiquer reste encore bien trempé. Ce n’est pas idéal car ici, la terre est une espèce de glaise argileuse très collante, qui reste accrochée sur les semelles et les roues, ce qui va avoir tendance à énormément alourdir les vélos, les empêchant de rouler correctement. Une petite inquiétude quant à la qualité du terrain persiste, mais tout le monde se prépare sans se démoraliser, pendant qu’avec Alexis, moniteur VTT, nous allons préparer le matériel. Les clients arrivent, on lit sur certains visage l’inquiétude, 45 km de vélos sont prévus. Laurent, le futur marié, se demande dans quoi il s’est embarqué, pas vraiment sportif, il appréhende la longueur du circuit.

On attribue les montures à chacun, on règle les hauteurs de selles, on ajuste les jugulaires, on enfile les casques … et c’est parti pour le briefing. On allume le vélo, on le met en mode économique, on explique les technique de pédalage, les techniques d’assistance… tout le monde écoute Alex avec attention avant de se mettre en selle.

C’est parti pour plusieurs km au milieu de ce désert. On commence par avancer sur la piste, les sourires se dessinent sur les visages, les rires, et surtout la stupéfaction ! Certains sont très surpris de la facilité à rouler avec ces VTT à assistance électrique : « c’est trop facile »,  « c’est de la triche » et on en passe… Nous voilà au pied de la première côte, on passe en mode « turbo » pour monter sans problèmes, tout le monde est souriant et rassuré. Avant de profiter des paysages, on profite de la machine. Les premières flaques arrivent, les premières gamelles dans la boue aussi.. tout le monde rigole. Les vélos s’étant chargés de boue, on en enlève le maximum avant de repartir.

Deuxième montée, un peu plus longue.. c’est raide, on voit que le vélo aide énormément mais il faut quand même pédaler, les premiers efforts se font ressentir. 

En redescendant, nous arrivons devant la statue d’El Pastor, avec une belle flaque de boue à traverser. On s’aperçoit que le circuit initial prévu est peu praticable à cause de la pluie, ce qui nous pousse à modifier grandement notre circuit de base. C’est un mal pour un bien, car le sentier que nous allons emprunter est plus sûr et correspond mieux aux moins sportifs.

On profite de l’immense flaque qui est devant nous pour demander à Laurent de nous faire un beau plat sur le ventre dans la boue. Une haie d’honneur est constituée, des encouragements… le marié ne peut pas échapper à son gage ! Il s’élance donc pour une belle glissade, tout le monde rigole pour ce bon moment partagé.

On reprend finalement nos vélos, direction un autre point de vue extraordinaire. Des espaces de zones trialisantes sont découvertes, des petites bosses, des trous.. Alex en profite pour donner quelques indications pour découvrir au mieux les capacités du VTTAE tout en s’amusant, dans la joie et dans la bonne humeur.

Nous repartons vers l’un des endroits les plus photographiés des bardenas, el Castil de tierra ou nous prenons de belles photos de groupe qui resteront certainement gravée dans les mémoires.

Il est 19h, nous sommes ensemble depuis 14h30, une vingtaine de km nous séparent de la cabane , les nuages deviennent noirs et menaçants, on sent que l’orage n’est pas loin, il est grand temps de rentrer. On active l’assistance en mode turbo, et c’est à 25km/h que nous rentrons vers la cabane.

Une fois arrivés, le groupe est ravi, le VTTAE, mine de rien, ça fatigue ! Le groupe part se préparer pour la soirée d’enterrement de vie de garçon pendant que nous rangeons le matériel.

Avant de partir, on partage un dernier moment ensemble, on se montre les photos, tout le monde est content de cette journée.

On regarde la montre: 20h30, il est temps de repartir en direction de Biarritz pour clôturer cette belle journée, parce que les VTTAE repartent demain pour une nouvelle expédition !

2018-05-31T09:51:24+00:00 mai 31st, 2018|Evènement, VTT électrique|