nouveau-sorties-randos-vtt-electrique-pays-basque-la-rhune-les-roues-de-lilou-01

Création d’un nouveau circuit de VTT au pays Basque

Bonjour, je suis Christophe co-fondateur des Roues de Lilou, je pratique le VTT au Pays Basque depuis maintenant plus de 25 ans, les années passent vite ! Je suis très heureux aujourd’hui de partager avec vous ce nouveau circuit de VTT autour de la montagne de La Rhune, mais tout d’abord un peu d’histoire…

Il y a 25 ans quelques images de VTT commençaient à circuler, les VTT étaient plus que rudimentaires par rapport à aujourd’hui, si on avait une fourche télescopique c’était un immense luxe, et les freins à patins étaient ce qu’il y avait de mieux.

En 1992 avec un ami, on avait entendu parler de riders qui avaient eu le droit de prendre le petit train de la Rhune pour pouvoir descendre de la plus haute montagne du pays basque en VTT.

Avec mon ami, toujours en quête d’aventure, nous voilà parti acheter un VTT chez Carrefour !!! Le look très nouveau de ces VTT gris mat avec ces fourches rigide jaunes fluo nous avait tapé dans l’œil. On a donc cassé la tirelire pour nous offrir notre premier VTT à 999 FRANCS….

Armés de nos nouvelles montures, nous nous sommes présentés au départ du petit train pour cette nouvelle aventure dont on avait entendu parler. Quelle ne fut pas notre déception quand nous avons reçu un refus catégorique du staff du petit train pour faire cette première descente en VTT. Mais c’était sans compter sur notre détermination… Nous avons donc entrepris l’ascension et la descente de La Rhune en VTT.

Une première effectuée en 1992, qui depuis, nous a donné la passion pour ce sport et ce spot, où il existe tant de chemins possibles pour y monter comme pour y descendre.

Et pourtant depuis 25 ans, je cherchais un itinéraire qui permette de monter mais surtout de descendre par une ligne spéciale VTT différente des grands chemins piétons.

Une ligne ou pilotes expérimentés comme intermédiaires pourraient prendre du plaisir à piloter pour descendre l’emblématique montagne de la côte basque.

Les années et les emplois du temps différents ne m’ayant pas permis de chercher de nouvelle voie, c’est cette année 2017 grâce à la nouvelle activité des roues de Lilou, et l’impulsion donné par Alexis guide et moniteur de VTT mais surtout spécialiste du VTT au pays basque, que nous avons repris les recherches pour trouver le meilleur tracé.

Et c’est ce premier janvier 2018 qu’a été bouclé cette nouvelle trace où plusieurs chemins pris lors de diverses randonnées ont été connectés pour nous permettre de créer ce circuit qui devrait devenir une référence en circuit enduro sur la région.

Pour ce tour de 22km et 1100 m de dénivelé, je suis parti de Sare de l’aire de camping car. J’ai suivi la route de Vera jusqu’à prendre la nouvelle trace du chemin balisé par la FFC de la traversée des Pyrénées.

Je reviens d’ailleurs avec plaisir sur la création de ce nouveau balisage impulsé par Nicolas Wateau, un autre grand spécialiste du VTT en Béarn et pays basque puisqu’il est responsable au 64.fr de la plupart des itinéraires de cette partie des Pyrénées. Nicolas doit être le plus grand connaisseur de chemin de la région tellement son rayon d’action est immense.

Il a d’ailleurs sorti un excellent guide des chemins du VTT en Béarn et Pays Basque, VTOPO VTT Pyrénées Atlantique que vous pourrez trouver ici : http://www.vtopo.fr/vtt-pyrenees-atlantiques.html

Bref c’est lors de notre première rencontre ou le 64.FR m’avait sollicité pour louer des VTT électriques pour un tour destiné à des prescripteurs et journalistes que j’ai proposé à Nicolas un itinéraire différent de celui emprunté à l’époque par la traversé des Pyrénées.

Nicolas, toujours curieux de découvrir de nouveaux chemins, avait sauté sur cette option et a même fait modifier le tracé de la traversée des Pyrénées pour emprunter cet itinéraire désormais balisé pour cette traversée.

On quitte donc la départementale 406 pour prendre le chemin de Lapitxia flanc sud est de La Rhune qui reste large et roulant jusqu’à la très belle borde Haroztegiko. S’en suit dès lors un long single à la fois technique, roulant et très joueur avec quelques petites montées courte mais bien sèches qui nous emmènera jusqu’au col Kondendiaga. Après, on reprendra une large piste toujours balisée FFC que l’on quittera au deuxième embranchement sur la droite pour entamer une longue montée en lacet avec un pourcentage de pente correct. C’est juste après un replat éphémère, une borde en contre bas a gauche, on prendra deux lacets beaucoup plus raides sur la droite, qui nous emmènent à un enclos en pierres ou un kern posé sur la gauche nous indique un petit chemin trialisant qui nous emmène au col de Zikuitz.

De là, pas de surprise, la piste espagnole et ces deux derniers lacets à 29% de pente nous attendent pour finir l’ascension de la Rhune.

Une fois en haut et après avoir profité du spectacle toujours aussi incroyable de ce sommet du Pays Basque, place à cette nouvelle descente.

On prend plein Est en suivant les bornes frontières tant qu’il est possible de rouler avec le vélo avant de basculer plein nord en pleine pente herbeuse. Cette partie est complètement freeride, très raide et méritera d’y revenir plus longuement pour tracer des lacets plus doux afin de rendre le passage plus accessible. Une fois récupéré le petit single au niveau du dernier virage du petit train de La Rhune, il ne reste plus qu’a suivre ce chemin monotrace très joueur avec quelques marches à passer. Arrivé au niveau des rails du petit train, on est pas mécontents de s’arrêter pour soulager les avants bras, très sollicités par cette première partie. On traverse alors les rails du petit train et on poursuit dans l’axe du single que l’on vient de prendre le faux plat montant qui permet de récupérer le chemin large et caillouteux qui redescend à la gare du petit train. On empruntera ce chemin sur la partie plate où il faudra jouer avec les cailloux et les différentes petites pistes pour se frayer le meilleur passage.

C’est quand on voit le panneau en bois, « gare à droite », que l’on continue tout droit pour contourner ces immenses murs montés en pierre de rhune formant vue du ciel une étoile nommée Milit. Ces fortifications de la Rhune d’époque louis XIV étaient d’origine militaire. Ces ouvrages militaires que l’on appelé des redoutes ont servi jusqu’au 19ème siècle pour protéger la frontière On en décompte pas moins d’une vingtaine sur la région.

Il est donc intéressant de se frayer un chemin à travers ces anciennes constructions qui aujourd’hui en font un terrain très joueur au guidon d’un VTT. Une fois sorti de ces passages historiques, on retrouve un tout petit chemin monotrace que l’on reprendra vers l’ouest pour aller chercher le ruisseau des trois fontaines que l’on suivra en descente quelques dizaines de mètres avant de repartir à droite, plein est, sur un autre petit chemin monotrace où on sera occupé à tenir sa trajectoire tout en relançant constamment sa machine jusqu’à recroiser deux gros chemins piétons et de nouveau les rails du petit train. Cette partie est vraiment faite pour du pur VTT enduro, succession de petit virage, passage étroit, relance, passage trial et autre.

Une fois recroisé les rails du petit train, nous voilà sur la dernière partie de la descente qui, elle, sera un pur plaisir pour tous les férus de descente à VTT, ca va vite, c’est technique, des cailloux, des petites marches, du roulant, un vrai plaisir de VTT enduro pour terminer cette boucle très complète du Pays basque.

Maintenant que cet itinéraire a été fait, il reste quelques passages à entretenir et à perfectionner pour rendre ce circuit plus accessible et pouvoir faire partager cette somptueuse boucle.

Mais même avec tous les soins que l’on pourra y apporter cela, restera un parcours pour sportifs aguerris, et espérons également qu’il soit partagé avec des sportifs respectueux de cette splendide nature, ou la cohabitation avec la faune et la flore sauvage doit être préservé.

J’insisterais aussi sur la sécurité de chacun où un très bon VTT est nécessaire pour faire cette boucle, sans oublier casque et autres protections, pour se protéger soi-même, et faire attention à d’autres éventuels utilisateurs de ces chemins, même si cet itinéraire passe par les chemins les moins fréquentés de cette montagne.

Aujourd’hui, grâce a des applications comme Strava, ou Viewranger par exemple, il est très facile de partager ces traces et faire profiter un maximum de personnes de ces itinéraires, moi-même, je remercie ces sites et tous ces inconnus qui partagent leur traces pour nous permettre de découvrir plus facilement les meilleurs chemins de chaque région.

Pour la trace sur Strava c’est par ici https://www.strava.com/activities/1335682567

Pour la trace sur viewranger http://my.viewranger.com/route/details/MTYyNjg2OQ==

Et si vous souhaitez juste le fichier GPX c’est par ici : https://www.dropbox.com/s/2anq3sz8302saoz/The_trace_enduro_of_the_Basque_Country.gpx?dl=0

Sans oublier le relive https://www.relive.cc/view/1335682567

Et si vous souhaitez vivre en live la première descente de ce circuit et que vous avez 45 minutes à passer voilà le lien : https://youtu.be/YZRSEteqARA une vidéo plus courte et de meilleure qualité en groupe viendra par la suite.

Ce circuit fera partie de nos randos guidés pour vttiste confirmé, et sera programmé régulièrement dans notre calendrier de sortie. Son niveau de difficulté sera de couleur noire, une cotation facile à retenir comme pour les pistes de ski J

A très bientôt pour un nouveau circuit au pays basque…

 

Christophe

 

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

Les commentaires sont fermés